Yasmine Pierards, connue du grand public pour sa participation à l’émission de télé-réalité Princes et Princesses de l’amour, a révélé avoir été victime d’une violente agression dans son domicile. Complètement défigurée, elle raconte son cauchemar sur instagram.

Une fin de soirée qui tourne au drame

Le 11 août 2020, Yasmine Pierdards a raconté à ses abonnés le terrible récit de son agression. A coup de plusieurs photos de son visage complètement tuméfié et de son œil au beurre noir gonflé, la jeune femme se livre : « Alors au début, je voulais garder ça secret et ne rien poster du tout. Mais j’ai l’impression que je dois utiliser ma plateforme pour éveiller les consciences à propos des agressions », explique-t-elle en préambule.

« Tout a commencé lors d’une stupide après-soirée chez moi. À la fin de la fête, je voulais que tout le monde rentre chez lui, mais il y avait une personne (je ne l’ai vue qu’une fois parce qu’on a des amis en commun) qui ne voulait pas rentrer parce qu’elle voulait dormir à la maison », poursuit Yasmine Pierards. « Je l’ai réveillé et je lui ai dit qu’il devait partir. Il a semblé confus et à la place de rentrer chez lui, il est directement allé dans ma chambre à coucher et a fermé la porte. Je voulais appeler la police mais mon téléphone était dans la chambre, avec lui », apeuré la jeune femme lui a répété qu’il devait sortir de chez elle. « J’ai commencé à lui crier dessus pour qu’il parte », déclare Yasmine Pierards.

C’est à ce moment-là que l’individu a « perdu les pédales » et a commencé à la « frapper à plusieurs reprises au visage ».

Yasmine fait une pause avec les réseaux sociaux pour se soigner

« J’ai immédiatement senti que mon nez était cassé et que je ne pouvais rien faire pour me protéger. Il a continué à me frapper jusqu’à ce que je tombe au sol et a continué à me donner des coups de pieds dans tout le corps. J’étais tellement effrayée de tout ce sang qui coulait de mon visage que j’ai rampé jusqu’au hall de mon appartement où j’ai demandé à mes voisins d’appeler la police. Le gars est venu s’asseoir avec moi et m’a dit que c’était de ma faute parce que je voulais qu’il parte. La police et les secours sont venus et m’ont amenée à l’hôpital ».

Bilan du cauchemar ? Deux jours d’hospitalisation, un nez cassé, une commotion cérébrale et un œil sévèrement abîme. Toutefois, Yasmine Pierards estime avoir de la chance d’être toujours en vie. Afin de se remettre sur pied, elle a décidé de faire une pause avec les réseaux sociaux pour un temps, mais souligne qu’elle ne compte en aucun cas »laisser cette personne ruiner sa vie sociale et privée ».

D’après la jeune femme, son agresseur a été placé en garde à vue pendant 5 ou 6 heures avant d’être relâché.