Vincent Cassel et Tina Kunaley continuent de filer le parfait amour même après 5 ans de vie commune. En attendant de fêter leurs 2 ans de mariage le 24 août prochain, l’acteur a rendu un étonnant hommage en image à son épouse…

Un tatouage très…afro

Toujours aussi actif sur les réseaux sociaux, Vincent Cassel ne manque pas de partager des extraits de ses vacances d’été dans le sud de la France. Le 17 août 2020, le comédien s’est une nouvelle fois saisi de son compte Instagram pour partager une photo d’une virée en mer entre copains, au large de Saint-Jean-de-Luz. L’occasion pour la star de dévoiler un nouveau tatouage clin d’oeil à son épouse, le mannequin Tina Kunakey.

A l’image, l’acteur de 53 ans prend la pose façon gros bras musclé en maillot de bain, affichant ainsi un large tatouage éphémère : une Betty Boop noire avec une coupe afro, celle-là même que Tina Kunakey a choisi en image de profil pour son compte Instagram. Vincent Cassel n’a d’ailleurs pas manqué de taguer son épouse sur sa photo. Cette dernière s’est quant à elle contentée de commenter ce drôle d’hommage avec un simple émoji coeur. Les parents de la petite Amazonie passeraient-ils leurs vacances séparément ? C’est en tout cas ce que laissent penser leurs récentes publications Instagram.

Vincent Cassel et sa Betty Boop

Sans surprise, l’été se veut énergique pour Vincent Cassel, toujours autant passionné de sport nautique. Visiblement remis de son accident de scooter survenu en mai dernier, près de Biarritz, l’acteur de La Haine consacre une large partie de son temps à son activité favorite : le foil surf, une variante du surf avec une planche et un mât à ailettes permettant de « voler » au-dessus des vagues. Une passion qui a récemment conduit le papa de Deva et Leonie (15 et 9 ans) à une drôle de rencontre avec la police nationale…

Le 9 septembre prochain, Vincent Cassel sera de retour au cinéma dans une nouvelle comédie signée Daniel Cohen, Le Bonheur des uns… Un long-métrage dans lequel il donnera la réplique à Bérénice Béjo, Florence Foresti et François Damiens.