Victorine Dartois, étudiante de 18 ans, avait disparu le samedi 26 septembre au soir. Son corps sans vie a été découvert ce lundi 28 septembre dans un ruisseau. Tandis que l’enquête pour enlèvement, séquestration et homicide se poursuit, sa famille et ses amies font leur deuil.

« Ce n’est pas du tout une fille qui serait partie avec un autre garçon »

C’est bien le corps de Victorine qui a été retrouvé ce lundi 28 septembre dans un ruisseau près de l’endroit où elle avait disparu, samedi 26 septembre, à Villefontaine, dans l’Isère. Victorine Dartois était âgée de 18 ans. Elle rentrait seule chez ses parents à la descente du bus.

Ses amies qui notamment ont participé à la battue et diffusé l’appel à témoins pour la retrouver sont sous le choc. « C’était une fille très peureuse, elle se méfiait de tout. Ce n’est pas du tout une fille qui serait partie avec un autre garçon. » Carla, une amie de la jeune fille disparue, témoigne au lendemain de la découverte macabre. « On se pose beaucoup de questions. Est-ce qu’elle a souffert, est-ce qu’elle est morte de froid (…) On veut des réponses sur tout. »

« Victorine était très craintive »


Sophia, sa meilleure amie s’est ainsi confié à BFMTV : « C’était presque comme ma sœur, on se voyait tout le temps et j’aimerai qu’on trouve le coupable et qu’on le punisse même si ça ne le ramènera pas. Elle était joyeuse, elle avait toujours le sourire et faisait toujours des blagues. Elle était très craintive elle avait toujours peur de se faire draguer dans la rue par des garçons ou se faire arrêter par une voiture. Certaines personnes disent qu’elle a pu monter dans une voiture mais ce n’est pas possible, elle l’aurait jamais fait, elle ne serait jamais monté dans la voiture d’un inconnu ».

Sa soeur, qui avait d’ailleurs largement diffusé l’appel à témoins pour disparition inquiétante, a posté un message sur les réseaux sociaux. « Victorine était une jeune femme extraordinaire, une soeur plus qu’exemplaire, à l’écoute et toujours souriante ».