Arrêtée pour le meurtre de sa cousine de 10 ans, une adolescente de 14 ans sera jugée le mois prochain en Australie pour son crime atroce.

Un crime qui laisse sans voix

Le mois dernier, dans la ville de Gunnedah, en Australie, une adolescente égorge sa cousine de 10 ans  et dévore une partie de son corps. Elle a ainsi été inculpée pour le meurtre ce crime abominable. C’est la mère de la présumée coupable qui a découvert sa nièce gisant dans une marre de son propre sang dans la ferme familiale, au petit matin à son retour des besognes agricoles. Sa fille, âgée de 14 ans, s’était enfuie dans la propriété voisine, où elle s’est caché jusqu’à son interpellation par les forces de police.

Selon les médias australiens, en plus de la profonde entaille à la gorge infligée par sa cousine, des mots ont été gravés au couteau sur le corps de la fillette. La police n’a pas livré de détails sur les mots en question.

Tandis que la police scientifique passait la propriété au peigne fin à la recherche de preuve, l’adolescente a été emmenée au poste de police afin d’être interrogée par les détectives en charge de l’enquête et observée par des experts médicaux, l’adolescente a finalement été inculpée du meurtre de la petite fille.

Le Daily Mail souligne que la fillette de 10 ans avait parcouru 350 km d’Orange pour rester avec sa cousine pendant les vacances scolaires.

La communauté de Gunnedah dévastée par l’évènement tragique

La police a décrit la mort de la fillette comme l’un des pires meurtres de l’histoire récente du pays. L’adolescente s’est vue refuser une mise en liberté sous caution. Elle restera donc en prison jusqu’à son procès, au mois de septembre. Son affaire sera jugée au tribunal pour enfants de Tamworth le 16 septembre où elle comparaîtra via visioconférence.

Dans les colonnes du Daily Mail Australia, le conseiller du maire de Gunnedah, Jamie Chaffery, a déclaré que la communauté priait pour la famille : « Ils font face à cette dévastation de perdre un jeune membre de la famille. La communauté a traversé tellement de choses pendant trois ans de sécheresse et de COVID-19, mais nous sommes résilients et nous nous soutenons mutuellement pour traverser les moments difficiles. Nous serons là pour nous soutenir mutuellement et nous soutiendrons la famille ».