Sharon Stone :  un portrait de l’actrice réalisé par Gala nous invite à découvrir comment elle a réussi à s’imposer dans le monde du cinéma. La belle blonde débute sa carrière en 1992 avec Basic Instinct.

En effet, Sharon Stone est une célébrité avec trente ans de carrière. Un moment intense entre Sharon et Michael Douglas, faisant l’amour jusqu’à l’orgasme. Cette scène fut l’une des plus chaudes du cinéma donnée sur un plateau dans Basic Instinct paru en 1992.

Sharon n’hésite pas à montrer sa nudité alors que Michael Douglas est méfiant. Il fallait se soumettre aux exigences de Michael Douglas et veiller aux censures. Il fallut une vraie gymnastique pour y arriver. C’est ainsi que Sharon affirme « la précision en mode horizontal des chorégraphies de Fred Astaire et Ginger Rogers ». « Pour moi, c’était comme de coordonner une cascade », Basic Instinct fait le bonheur des cinéphiles en 1992 et s’inscrit au panthéon des films sulfureux.

Un malentendu entre Sharon Stone et le réalisateur Paul Verhoeven

Plusieurs années plus tard, l’adaptation de souvenir fera de son quatrième film américain un succès et la blonde devient un sex-symbol planétaire. « Verhoeven m’a demandé de retirer ma petite culotte blanche car on la voyait à la caméra, mais il m’a promis qu’on ne verrait rien au final. Des semaines plus tard, Paul nous a projeté le film terminé avant d’aller au festival de Cannes. Quand j’ai découvert la séquence, je me suis sentie trahie. Je me suis levée et je l’ai giflé », Dévoile Sharon.
«Faux, réponse de verhoeven. Elle ment tout le temps ! On a tourné cette scène de l’interrogatoire à la fin de la journée, devant une équipe très réduite. […] Sharon a visionné la séquence sur le moniteur et m’a donné son accord. Elle oublie toujours de dire que c’est elle qui a proposé d’enlever sa culotte pour ce plan. Elle m’en a même fait cadeau après le tournage ! »
Ce film fait de Sharon une grande célébrité dans l’histoire de 7ème art : « J’étais une simple comédienne en montant les marches. En repartant du Festival, je suis devenue une star mondialement connue. » Ça valait bien un malentendu !