Le difficile ménage entre Sarah Ferguson et la Reine Elizabeth II

Les relations perpétuellement tendues entre Sarah Ferguson, et la Reine Elizabeth II, continuent de peser de tout leur poids sur les Princesses Béatrice et Eugénie, filles de l’ex-épouse du Prince Andrew et petites filles de la Reine d’Angleterre.

Pour corser un peu plus les choses, les casseroles que traîne le fils de la Reine, Andrew, avec les scandales à répétition qui le poursuivent, ne sont pas pour arranger la situation de ses filles.

Le dernier en date, et non des moindres, est son implication présumée dans l’affaire Harry Epstein, le milliardaire américain qui s’est suicidé dans sa cellule dans une prison New-yorkaise alors qu’il était poursuivi pour viols sur mineurs et sur majeurs ainsi que pour avoir animé un réseau international de prostitution au profit de hautes personnalités mondiales, dont le Duc de York aurait bénéficié des faveurs.

L’une des premières manifestations de cette tension latente entre les deux femmes s’était révélée, avant la séparation de l’ex-Duchesse de York avec son époux, quand Celke-ci intimé l’ordre à Béatrice et Eugénie de ne pas prendre possession du Birch Hall, un manoir luxueux qui leur avait été offert, en 1997, par leur grand-mère, Elizabeth, sous le prétexte que son entretien coûtait très cher.

Ce bien a été vendu, en 1999, pour le pactole de 4,5 millions d’euro.

Les petites-filles de la Reine ont respectivement emménagé à Londres. Eugénie vivant avec son époux, Jack Broosbank, dans le Kesington Palace, tandis que Béatrice, fraîchement mariée avec Edoardo Mapelli Mozzi, était installée à St James Park.

Entre-temps , Sarah Ferguson, la soixantaine atteinte, et bien qu’occupée par la rédaction de contes et dans le domaine télévisuel, ronge son frein et craint d’être marginalisée par ses filles à la faveur de son ex-belle-mère.

En témoigne son dernier message sur YouTube, du 31 juillet 2020, à ses deux filles et à ses gendres où elle a affirmé que ses filles lui manquent ainsi que ses deux gendres auxquels elle a dit toute son affection.