À l’issue d’un match spectaculaire et suspendu par la pluie pendant deux heures, Hugo Gaston s’est imposé face à Stan Wawrinka en cinq sets sur le court Suzanne-Lenglen. Score final : 6-2, 3-6, 3-6, 6-4, 6-0. Le dernier joueur français en lice, 239e mondial, rejoint les 8es de finale de Roland-Garros pour la première fois de sa carrière, après avoir réalisé un bel exploit, à seulement 20 ans. Un autre défi l’attend au prochain tour puisqu’il jouera Dominic Thiem, finaliste l’an dernier.

Le seul Français en course

Un rayon de soleil parmi les nuages parisiens. Le seul joueur Français présent au 3e tour de Roland-Garros rejoint les 8es de finale après un exploit de taille. À 20 ans, Hugo Gaston a dominé un ancien vainqueur des internationaux de France, Stan Wawrinka (2015). Le gaucher devient ainsi le plus jeune joueur à se qualifier en 8e de finale d’un tournoi du Grand Chelem depuis Gaël Monfils, et le moins bien classé depuis Guillermo Canas, 248e au classement ATP lors de l’Open d’Australie 2004.

La bataille n’a pas seulement eu lieu sur le court ce vendredi après-midi. Dans les tribunes, les spectateurs étaient divisés entre le Français et le Suisse, qui conserve une belle côte de popularité depuis son titre à Paris. Parmi les supporters de « Stan The Man », l’humoriste Kev Adams a été bruyant. Un peu trop, même. Cela n’a pas empêché les supporters assis près de lui de se lever pour le chambrer, à chaque point remporté par le Français, ni Hugo Gaston de s’imposer.

Des breaks qui n’arrêtent pas

Le Toulousain n’avait pourtant jamais remporté le moindre match sur le circuit principal avant l’édition 2020 de Roland-Garros. Il n’avait jamais battu le moindre joueur du top 50, non plus. Et pour ne rien arranger, Stan Wawrinka, tête de série N.16, a mieux débuté sur le Lenglen. Le Suisse a breaké sur sa première opportunité, avant de confirmer (5-2) puis de conclure la première manche en moins d’une demi-heure (6-2 en 27 minutes). Moment choisi par la pluie pour faire son apparition, par petites goutes, lors d’un match menacé par les nuages dès les premières balles.

Pas abattu, Gaston, dont les mains mouillées ont nécessité de nombreuses interventions des serviettes, a pris le service du Suisse dès l’entame du deuxième set (1-0). Sur sa première balle de break, aussi (100%). Et comme prendre le service de Wawrinka une fois ne lui suffisait pas, le Français, très offensif, a remis ça pour conclure une deuxième manche à peine plus longue que la première (33 minutes), au moment idoine (6-3).

Les gouttes de pluie se sont ensuite multipliées, jusqu’à l’averse, obligeant les deux hommes à quitter le court alors qu’ils étaient à égalité dans le troisième set (2-2). La bâche retirée, deux heures après, au moment où Caroline Garcia s’imposait sur le court Philippe-Chatrier, Gaston a accéléré. Comment ? En breakant Wawrinka, une nouvelle fois. Une seule balle lui aura encore suffi pour punir un adversaire trop maladroit (74 fautes directes au total) et passer en tête (6-3).

Dominic Thiem en 8e de finale

Sur un court toujours humide, le quatrième set aurait pu être le dernier. Hugo Gaston a d’ailleurs eu la possibilité de bien l’entamer puisqu’il a obtenu deux balles de break d’entrée. C’est finalement le Suisse, dont le revers à une main n’a, pour une fois, pas toujours été étincelant, qui a breaké le premier (2-0). Puis Gaston a gâché. À 0-40 sur le service de Wawrinka, il n’a pas réussi à concrétiser. 3-0 Stan. La suite est une nouvelle affaire de services concédés, dont le Suisse est sorti vainqueur afin de pousser le Français dans une cinquième manche (6-4).

Cette fois, Hugo Gaston n’a pas raté l’occasion de prendre les devants. Il n’a d’ailleurs concédé aucun jeu dans la dernière manche, pour conclure le match sur une bulle après 3h10 d’effort. Il devient ainsi le deuxième Français à battre Wawrinka à Roland-Garros, après Jo-Wilfried Tsonga, et seulement le cinquième à lui infliger un 6-0 en Grand Chelem. Solide.

Lors de son premier 8e de finale en Grand Chelem, l’ancien vainqueur des Jeux olympiques de la Jeunesse (2018) affrontera l’Autrichien Dominic Thiem, tête de série N.3 et finaliste de la dernière édition des Internationaux de France. Un nouveau défi à relever pour le jeune Français.