Thomas Van Straubenzee et Lucy Lanigan-o’keeffe ont célébrés leur union le 24 juillet dernier. Une union d’une importance capitale pour Charlotte. En effet, les mariés ont des liens très étroits avec la princesse Charlotte. Mais la famille n’a pas pu participer à l’heureux événement.

Les mariages sont célébrés en été mais cette année est particulière de par sa crise sanitaire. Cependant, d’autres ont dû reporter les cérémonies. Malgré cela, d’autres n’ont pas voulu attendre pour se dire « oui » comme le cas de Marc Lavoine et Line Papin le 25 juillet dernier. Cela été aussi le cas pour certains membres de la royauté d’où l’union de Beatrice d’York et Edoardo Mapelli Mozzi le 17 juillet. Le 24 juillet se fut le tour de Thomas van Straubenzee et Lucy Lanigan-O’Keeffe.

Un programme de mariage chamboulé

Les noms cités ne vous disent surement rien. En fait, ses personnes occupent une place importante dans la vie de la princesse. Cependant, Thomas est un ami d’enfance du prince Williams avec qui il fait les études primaires et parrain de Charlotte. Son épouse, quant à elle, est l’enseignante de Georges et Charlotte à la Thomas’s Battersea School. L’homme de 38 ans et consultant en immobilier célèbre son union un an après avoir demandé la main de Lucy. Charlotte devrait être demoiselle d’honneur mais n’a pas pu vu l’évolution du coronavirus. Le prince Williams devait contribuer à la réussite de l’événement en s’occupant de l’accueil et installation des invités. L’union fut alors célébrée en famille.

Thomas se remarie, la Princesse Charlotte est aux anges

Thomas est à son deuxième mariage. Le consultant en immobilier avait déjà épousé Lady Melissa Percy en 2013. Un mariage grandiose célébré dans le château familial d’Alnwick. Un lieu bien connu des fans de la saga Harry Potter, puisqu’il est devenu l’école de sorcellerie Poudlard dans le cinéma. Ils divorcent environ 3 ans plus tard dans des conditions mystérieuses. Lady Mélissa avait demandée l’obtention d’un décret de divorce Ce jugement qui s’applique en cas d’absence de contestation motivée de l’accusé décrit que le mariage était irrémédiablement rompu, les faits constatés s’avérant être le comportement déraisonnable du défendeur’’ soit Thomas.