Loin de la famille royale d’Angleterre, Meghan Markle et le prince Harry tentent de se réinventer à Los Angeles. Mais si la duchesse de Sussex semble se plaire dans son pays natal et envisager sereinement l’avenir, le petit-fils de la reine se retrouve esseulé et sans travail.

Chacun son tour. Meghan Markle a eu bien du mal à trouver sa place au sein de la famille royale britannique à son arrivée en 2016. Protocole difficile à appliquer, rumeurs et règlements de comptes ont finalement obligé la duchesse et son mari, le prince Harry à faire leurs valises et s’exiler outre atlantique, à des milliers de kilomètres de la firme, pour écrire leur histoire. Mais ce Megxit, très peu apprécié par les anglais, a durablement ébranlé la couronne et… le prince Harry lui-même. Le petit-fils de la reine a vu son quotidien profondément bouleversé, se retrouvant à Los Angeles, sans famille, sans ami, sans travail.

Celui qui ne connaît que l’humanitaire et l’armée semble avoir bien du mal à trouver sa place dans la cité des anges et son rêve américain semble virer petit à petit au cauchemar. « J’ai eu des nouvelles de personnes qui leur ont parlé là-bas » a confié Tom Quinn, auteur royal au Daily Star, « Harry a vraiment du mal à s’en sortir : qu’est-ce qu’il va faire à Los Angeles ? Qu’est-ce qu’il peut faire hors du Royaume-Uni ? Il ne peut même pas trouver de travail dans un McDonald’s… »

Le prince Harry décriés un travail

Un constat sans appel qui n’augure rien de bon pour le prince Harry. Et s’il a notamment repris doucement contact avec son frère William, après des mois de brouilles, l’ancien chéri de la couronne britannique semble complètement perdu et sans repères. Et ce n’est malheureusement pas les dernières critiques formulées par un ancien militaire qui vont lui remonter le moral…

Dans les colonnes du Mirror, son image a été durement écornée. Le prince Harry a été qualifié de « crétin fini » par le sergent Trevor Coult, l’accusant “au premier signe de difficulté », d’avoir « tourné le dos à tous” en renonçant notamment à ses titres militaires. Le duc de Sussex, qui s’était fièrement battu pour sa patrie en Afghanistan, semble plus que jamais dans la tourmente et va devoir redoubler d’inspiration pour sortir de l’impasse et regagner à nouveau le coeur des britanniques