L’UEFA vient de sanctionner le club parisien ainsi que son entraîneur Thomas Tuchel pour « coup d’envoi tardif » lors du quart de final de la Ligue des champions contre l’Atalanta joué mercredi 12 août (2-1).

En effet, le CEDB, l’instance de contrôle d’éthique et de discipline de l’UEFA, a annoncé ce vendredi 14 août avoir infligé une amende de 30 000 euros au PSG. Le motif cité dans le communiqué de presse serait « coup d’envoi tardif » contre l’Atalanta Bergame, en quart de finale de la Ligue des champions, à Lisbonne, mercredi (2-1).

Dans son communiqué, l’instance reproche également à l’entraîneur parisien Thomas Tuchel, actuellement en béquilles à la suite d’une fracture du cinquième métatarse, d’être le responsable de ce retard, mais ce n’est pas tout.

Bref retour sur un passionnant quart de finale de Ligue des Champions

Mené 0-1 par l’Atalanta Bergame jusqu’à la 90e minute, le Paris Saint-Germain a refait le même coup qu’à Madrid lorsqu’ils étaient parvenus à inscrire deux buts d’affilés le 26 novembre dernier pour tenir le grand Real de Madrid en échec (2-2). Ainsi, la tenacité  et la technicité de Dayot Upamecano, assurément l’homme du match, additionnée aux merveilleux buts de Marquinhos (90′) et Choupo-Moting (90’+3) ont permis au club parisien de retrouver des sphères qu’il n’avait plus côtoyées depuis longtemps. En effet, cela fait un quart de siècle que les Parisiens n’avaient pas atteint les demi-finales de la Ligue des Champions.

L’incroyable cause du retard !


Avec plus détails, on apprend que l’instance européenne accuse le coach Thomas Tuchel d’être directement responsable de ce retard. Pour rappel, l’entraîneur parisien souffre d’une entorse de la cheville et d’une fracture au cinquième métatarse. Par conséquent, il se déplace actuellement en béquilles et on ne peut pas dire qu’il soit en état de courir.

L’UEFA est décidément impitoyable. Il ne reste plus qu’à espérer que le 18 août, Thomas Tuchel prévoira quelques minutes d’avance pour éviter que la même situation ne se reproduise.