Le journaliste phare de France 2, Laurent Delahousse n’a pas commencé l’année 2020 sous les meilleurs auspices. Alors que depuis quelques mois, il fait l’objet de nombreuses rumeurs, annonçant la fin de son histoire avec Alice Taglioni, aujourd’hui c’est sa carrière professionnelle qui est en berne.

D’autant plus que la période de confinement n’a pas arrangé les choses. En effet, les disputes avec son épouse se sont multipliées. Le manque d’activité, la promiscuité ainsi que les pleurs incessant de leur bébé ont généré des nombreuses crises au sein du couple. Selon la publication Ici, leur mariage serait au bord de l’implosion.

D’autant plus que côté professionnel, ce n’est pas vraiment la joie. Lui qui comptait évoluer et montrer ce dont il est réellement capable, a dû se résigner à encaisser les nombreux échecs. Le journaliste vedette espérait récupérer, depuis de nombreuses années, la plage horaire du dimanche, qui appartient actuellement à Michel Drucker pour son émission « Vivement Dimanche ».

La direction de France 2 a décidé de lui accordé sa chance, el lui donnant la plage horaire qu’il désirait tant durant le confinement. Mais avec la diffusion de sa nouvelle émission baptisée « Narcotrafic : la nouvelle guerre » a été un véritable échec.

Cet échec, il ne l’a jamais encaissé. Le programme, il y avait mis tous son cœur. L’heureux papa de quatre enfants s’est aussi illustré avec une grosse bourde dans le cadre d’une interview avec Anne Sinclair lors du JT. Le mari d’Alice Taglioni lui a tendu la main pour la saluer, occultant les gestes barrières à respecter en cette période de crise sanitaire.

« Je suis paumé moi avec ses histoires, je ne vais pas vous donner mon coude ou on ne va pas se taper le pied … » a t-il annoncé afin de rectifier le tir. Mais c’était déjà trop tard … Son hôte a tenté de la rassurer, sentant la gêne palpable sur le plateau du JT.