Un mystère levé ? L’enquête autour de la disparition de Madeleine McCann, dite Maddie, le 3 mai 2007 à Praia da Luz au Portugal, où elle était en vacances avec ses parents, pourrait bientôt être résolue. La police allemande affirme disposer désormais de « preuves » que la petite Britannique de trois ans est morte. L’affaire a connu une accélération soudaine depuis début juin, avec l’identification d’un nouveau suspect, un Allemand de 43 ans, qui purge actuellement une peine pour viol. Voilà ce que l’on sait de ce suspect et des nouveaux éléments de l’enquête. la police allemande affirme que la fillette de 3 ans est morte. Un suspect est dans le collimateur : Christian Brueckner. Pour l’heure, il nie… mais la justice dit détenir des preuves.

Selon le parquet de Brunswick, en Allemagne, qui mène une enquête en parallèle de la justice portugaise et anglaise – la petite Maddie étant britannique -, tout converge vers Christian Brueckner. Cet Allemand de 43 ans, pédophile multirécidiviste, est actuellement emprisonné à Kiel, dans le Nord de l’Allemagne, pour une autre affaire. Il est aussi dans le collimateur du Portugal, qui demande son extradition dans le cadre d’une affaire de viol sur une femme de 72 ans… Il a été placé en isolement pour éviter qu’il ne se suicide ou ne soit agressé par d’autres détenus. Selon son avocat Friedrich Fülscher cité dans les médias, l’homme réfute toute implication dans la disparition de Maddie et refuse de parler.

Selon des médias dont le Der Spiegel, les enquêteurs ont découvert dans un camping-car du suspect des maillots de bain pour enfants. Ils auraient aussi mis la main sur des clés USB contenant des milliers d’images pédophiles, dont certaines le mettant lui-même en scène. La police allemande est mise en cause dans l’enquête sur la disparition de Maddie McCann pour avoir informé le suspect dès 2013 qu’elle le soupçonnait, ce qui pourrait lui avoir laissé la possibilité de détruire des preuves éventuelles ! Il aurait kidnappé, violé et tué la fillette…

Les enquêteurs ont ainsi acquis la certitude que Madeleine McCann, qui allait fêter son 4e anniversaire au moment de sa disparition à Praia da Luz, en 2007, est morte. « Ce sont des preuves ou des faits concrets dont nous disposons, et non de simples indications » qui appuient cette conviction, a déclaré à l’AFP un porte-parole du parquet. Il ne s’agit toutefois pas de « preuves médico-légales » au sens où par exemple des restes du corps auraient été trouvés, selon le parquet. « Je ne peux pas, pour l’instant, vous révéler les informations exactes dont nous disposons et qui indiquent que notre suspect a tué Madeleine », a ajouté ce porte-parole, précisant que les autorités allemandes avaient écrit aux parents de la fillette. Une polémique a récemment éclaté après les déclarations du procureur Hans