A 87 ans, Jean-Paul Belmondo retrouve son amour d’antan, la brésilienne Carlos Sotto Mayor 30 ans après leur rupture.

Là où tout a commencé

Ayant vécu en couple avec son ex-dulcinée, le virevoltant Belmondo, présenté comme l’un des meilleurs acteurs du cinéma français de l’après-guerre par certains critiques du 7ème art, avait expliqué dans son ouvrage autobiographique « Mille vies valent mieux qu’une », que la belle brésilienne cultivait une jalousie maladive.

Cette jalousie poussée à l’extrême ayant fini par venir à bout de leur relation amoureuse.
Ce sentiment a persisté jusqu’à récemment chez la brésilienne quand elle a montré sa gêne devant Cyril Hanouna en regardant une séquence où Le Magnifique dit avoir peloté les seins de Brigitte Bardot. Sur quoi, Bebel s’est esclaffé de rire en faisant remarquer que Carlos Sotto Mayor gardait encore les stigmates de cette jalousie excessive.

Jean-Paul Belmondo, toujours aussi charmeur

L’acteur mythique, malgré la force de l’âge, a gardé son sourire charmeur et son regard aiguisé. Dans son livre autobiographique, il s’est ingénié à revenir sur ses pitreries et son air peu sérieux et volontairement idiot qui ont fait sa particularité, selon ses dires.

Il ne s’est pas empêché de relater sa relation très amicale avec son ami Alain Delon, actuellement en convalescence dans une clinique en Suisse où son état suscite quelques inquiétudes.

L’acteur aussi sur sa relation avec Carlos Sotto Mayor et sur ses accès de colère et de jalousie. Il a décrit, néanmoins, cet épisode de sa vie avec humour mais aussi avec tendresse. C’est dire combien cette relation l’a marqué en laissant chez lui des souvenirs indélébiles. Raison peut-être pour laquelle on a senti un retour de flamme après leurs retrouvailles trente années après leur rupture.