Le dimanche 10 mai dernier, Patrick Bruel, depuis son domicile, avait donné à ses fans son dernier Instalive ; une occasion pour le chanteur de donner des nouvelles. Entre deux chansons accompagnées de guitare ou de piano, de l’artiste préféré des Français.

Le confinement avait contribué à certaines catégories de gens de se rapprocher.A l’arrêt de leurs activités professionnelles, certains artistes en ont profité, via les réseaux sociaux, pour s’ouvrir davantage à leurs fans.
Tous les jours, durant plusieurs semaines, sur Instagram, Ary Abittan invitait ses abonnés à prendre part à des apéros, organisés avec des célébrités et quelques hôtes inhabituels.

Ce dernier a fait acte de présence lors du premier direct de Patrick Bruel. « C’est très bien…Au début, t’es là, t’es…Je suis partagé entre de la peine et en même temps, quelle générosité de ta part », déclarait-il, riant en voyant son ami complètement à l’ouest dès sa première tentative de connexion.
Mais l’artiste avait fini par maîtriser les principes du fonctionnement des directs et donnait à son public deux rendez-vous hebdomadaires.
Ses admirateurs étaient aux anges et l’étaient encore plus pour ce dernier rendez-vous accordé par le célèbre chanteur. Durant l’événement, Patrick Bruel avait rassuré ses abonnés pour son état de santé, lui qui avait vaincu le Covid-19, avant d’interpréter les deux titres réclamés.

Patrick Bruel salue Jean-Jacques Goldman

A la demande de son public, il a ouvert son spectacle virtuel avec le mythique « Casser la voix » et enchaîne, pour une grande première et probablement le dernier sur Instagram, Barbara de Jean-Jacques Goldman. Il a révélé avoir déjà effectué un duo avec ce dernier avant de reprendre « Veiller tard »: « Vous me demandez beaucoup de nouvelles de Jean-Jacques…J’en ai pas spécialement plus que vous. Il a pris une décision et il s’y tient. Mais évidemment, il nous manque, il nous manque beaucoup. Il nous manque aux Restos du cœur, il me manque…Mon voisin de vestiaire ».