François Hollande et sa relation cachée avec Julie Gayet est le scoop que le magazine Closer attendait depuis des années. Dans une interview accordé au magazine Society, Laurence Pieau, ancienne rédactrice en chef du magazine dévoile le plan presque machiavélique qu’elle a mis en place pour prendre l’ancien président de la République et l’actrice la main dans le sac.

Une relation ambiguë qui attise la curiosité

Le 10 janvier 2014, le magazine Closer dévoilait le scoop de l’année: la relation cachée entre François Hollande, président de la république de l’époque et Julie Gayet. Les photos qui accompagnent l’article les montrent tendre et complices, notamment sur un scooter, prouve que le chef de l’Etat a une relation adultère. La révélation de la liaison est un choc pour tout le monde et notamment pour sa compagne officielle, la journaliste Valérie Trierweiler.

Dans les colonnes du magazine Society, Laurence Pieau, rédactrice en chef historique de Closer, confie que tout est né des suites d’une séquence aussi gênante que savoureuse, datée du 16 décembre 2013, sur le plateau du Grand Journal de Canal+. Ce jour-là, Antoine de Caunes fait de lourdes insinuations sur la relation a priori ambiguë entre François Hollande et Julie Gayet, en présence de cette dernière. L’actrice se contente de sourire de la situation, d’esquiver les questions d’ordre intime, mais ne minimise rien. Laurence Pieau révèle aujourd’hui: « On enquêtait depuis plusieurs mois sans rien trouver. Là, on n’en demandait pas tant ».

Closer met son meilleur paparazzi sur le coup


Consciente d’être sur une piste dorée, Laurence Pieau doit mettre un paparazzi sur le coup. Elle se tourne alors vers Sebastien Valiela, considéré dans le milieu comme étant le pape de la « photo volée ». La rédactrice en chef le présente comme un ovni: « le seul photographe qui n’a jamais voulu devenir quelqu’un d’autre que paparazzi ».

Afin de ne pas attirer les soupçons, une fourgonnette teintée munie d’une pancarte « Bristol » est mise en place devant les luxueux hôtels de la rue du Cirque. Les photos réalisées avant et après le passage à la nouvelle année, resteront cachées de tous au sein même de la rédaction de Closer. Les patrons décideront en effet de ne mettre qu’une poignée de personne au courant, et iront jusqu’à tromper l’ensemble des collaborateurs en les faisant travailler sur une « fausse couverture » dédiée à Vanessa Paradis et Johnny Depp. Le coup rapportera au magazine une renommée internationale, un nouveau statut, un tirage à 600 000 exemplaires et « un chiffre d’affaires additionnel de deux millions d’euros ».