François Cluzet était invité ce 1er octobre au côté de Julie Gayet et Patrick Timsit dans C à vous. L’occasion pour l’acteur de revenir sur son clash la semaine dernière avec Jean-Marie Bigard par médias interposés mais également d’en rajouter une couche.

Le « roi des beaufs »

Le week-end dernier, François Cluzet n’a pas mâché ses mots sur RTL : dans l’émission d’Eric Dussart, On refait la télé, l’acteur s’est payé littéralement l’humoriste, lui reprochant notamment son engagement avec les Gilets jaunes, la place que BFM TV lui avait accordé à leur manifestation – qu’il avait été contraint de quitter – ou encore sa candidature à la prochaine présidentielle.

François Cluzet avait balancé sur RTL : « Ce qui me fait monter sur mes grands chevaux, c’est quand je vois qu’une chaîne d’information comme BFM TV consacre une heure en direct à ce roi des beaufs qu’est Jean-Marie Bigard. Alors là, ça me met, mais fou. Je ne comprends pas comment on peut donner une heure d’antenne en direct à un abruti total qui en plus vous explique qu’il va peut-être se présenter à la présidentielle avec un mot d’ordre : je me présenterai pour le peuple, au lieu de dire pour les beaufs que je suis, et ensuite qui tient des propos avec un masque, où il nous adresse à tous un mot de bienvenue, qui consiste à dire allez tous vous faire trois petits points ».

François Cruzet en rajoute après la réaction de Jean-Marie Bigard


Dans Les Grandes Gueules, Jean-Marie Bigard a modéré ses propos tout en estimant que l’acteur d’Intouchables « insulte des millions de personnes qui m’aiment ». « J’ai insulté Olivier Véran exprès pour faire régir des mecs comme François Cluzet. Et qu’il me colle l’étiquette de roi des beaufs, ça ne me dérange pas mais qu’il remplace le mot ‘beauf’ par le mot ‘peuple’. Moi je traite d’imbéciles une poignée de nos gouvernants que je juge incompétents mais lui il insulte les millions de personnes qui m’aiment. C’est grave du coup. Il se trouve à lécher le cul à nos gouvernants et il insulte le peuple démuni, ceux qu’il traite donc de beaufs qui n’ont plus rien et qu’on laisse crever. C’est le chameau qui se moque du bossu, » s’est il offusqué.

Fin du feuilleton dans C à vous ce 1er octobre sur France 5 ? François Cluzet a expliqué pourquoi il avait tenu à exprimer ce qui « l’ulcérait » quand on l’avait questionné sur Jean-Marie Bigard : « C’est l’intolérance. Finalement, le rôle des artistes, c’est prouver que la vie existe, prouver que finalement on peut douter non ? Alors quand je vois des types qui assènent des contre-vérités comme ça et qui, depuis des années et des années, me gênent, parce que je me dis merde à quoi ça sert notre combat humaniste… Même en tant que tout petit humaniste, alors j’ai quand même envie de dire, vous me posez la question, allez le v’là » a conclu le comédien à l’affiche de Polly.