Eric Dupond-Moretti avait signé un avertissement avant sa nomination en tant que ministre de la justice. Dans cette préface, l’avocat dépeint l’exagération des écologistes tout comme le féminisme.

Eric Dupond-Moretti ne rigole pas

Le garde des sceaux a traité d’« illuminés » et d’« intégristes » les écologistes dans l’avant-goût du livre de Willy Schraen. Cependant, le journal du dimanche a eu le privilège d’accéder aux écrits. Un cri de cœur important « relever la tête » devant les personnes qualifié de « ayatollahs de l’écologie » par le ministre.

En effet, la diatribe signée par l’avocat avant son entrée au gouvernement n’a rien d’inhabituel. Que se soit dans sa forme ou dans son fond car l’avocat a toujours exprimé son amour pour la chasse. Quand il dit « Je ne veux pas qu’on m’emmerde quand j’ai décidé de faire ce que je fais »

« Quand je me délecte de la chair de l’oiseau accompagné de choux, je n’ai pas honte »

Dupond-Moretti dans la préface de l’ouvrage de Willy Schraen « un chasseur en campagne » affirmait « Quand sur un arrêt de mon setter irlandais, je tue un perdreau, je n’ai pas honte; et quand je me délecte de la chair de l’oiseau accompagné de choux, je n’ai pas honte ». Fin juillet dernier dans une interview accordée à BFMTV, l’avocat avait réitéré ses propos d’« ayatollahs ». « Je n’ai jamais incriminé les écologistes mais des ayatollah de l’écologie. Les premiers sont pour moi bien différents des seconds » explique l’avocat.

Eric Dupond-Moretti est connu pour son franc-parler « Aujourd’hui, tout est réglementé, il faut toujours se positionner, être pour ou contre. On ne cesse d’opposer les gens, les véganes contre les bouffeurs de viande, les chasseurs contre les écolos… » Disait Eric en 2018.
Le ministre est donc un soutien de taille pour les chasseurs. A cet effet, le journaliste Hugo Clément préfère qu’un référendum soit organisé pour trancher cette affaire. Une décision qui inquiète Willy Schraen le patron des chasseurs.
Le garde des sceaux a aujourd’hui réagit aux informations du journal de dimanche sur twitter « Je n’ai jamais incriminé les écologistes mais des ayatollahs de l’écologie. » dit t’il.