Un décision douloureuse mais salvatrice

Hier vendredi 28 août 2020, Emmanuel Macron s’est présenté devant l’Association de la presse présidentielle à Paris. L’occasion pour le chef de l’Etat d’évoquer toutes les solutions pour lutter contre la reprise de l’épidémie de coronavirus.

Emmanuel Macron s’est exprimé devant l’Association de la presse présidentielle à Paris. 24 heures après les premières annonces faites par Jean Castex, Olivier Véran et Jean-Michel Blanquer, le président de la République a détaillé la stratégie de l’Etat pour lutter face au rebond de l’épidémie due au coronavirus. « En France métropolitaine, la dynamique de progression de l’épidémie est exponentielle. », a alerté la Direction générale de la santé (DGS) et Santé publique France (SPF) dans leur point quotidien, vendredi 28 août, alors que le pays a enregistré 7 379 cas confirmés supplémentaires de contamination en 24 heures. Ce chiffre marque une hausse de près de 21% après les 6 111 nouveaux cas annoncés la veille. Le Premier ministre a d’ailleurs affirmé de son côté que « des plans de reconfinement étaient prêts, même si l’objectif actuel est d’éviter par tous les moyens de prendre de telles mesures ».

« Nous devons vivre avec ce virus »

Le président de la République est d’ailleurs revenu sur les mesures annoncées par le chef du gouvernement et ses ministres et a déclaré qu’il fallait « être vigilant à ce qu’il n’y ait pas une utilisation politique du rejet du masque ». Il a également rappelé que « retirer le masque à la maison pour embrasser papi et mamie, c’est contre-productif ». Quant au reconfinement du pays, le chef de l’Etat ne l’a pas exclu. « Je n’aurais pas beaucoup appris si j’excluais le reconfinement total, évidemment rien ne peut être exclu », a-t-il indiqué devant les 68 journalistes présents.