Pendant que le monde est préoccupé par la pandémie de la covid-19, les politiques pensent déjà aux prochaines élections de 2022. Les proches du président de la république pensent à toutes les possibilités.

Emmanuel Macron, très serein pour 2022

Emmanuel Macron passe en toute quiétude ses vacances d’été au fort de Brégançon. Suite à un été mouvementé à cause de la crise du corona mais également les explosions de Beyrouth. Il faut aussi noter la visite d’Angela Merkel la chancelière allemande le 20 août dernier. Lors de cette importante visite, les sujets étaient la pandémie du coronavirus et crises du Mali, Biélorussie et le Liban et également les tensions en Méditerranée ou le Brexit.

Parmi les sujets évoqués figure celui de la potentielle candidature d’Emmanuel Macron aux élections présidentielles de 2022. D’autres essaient de penser à toutes les possibilités. « Tout le monde à l’Elysée partage la conviction que le président sera réélu », analyse un des conseillers d’Emmanuel Macron, auprès du Point.


Marine Le Pen ne capitalise sur rien et devient un problème pour son parti. La droite aura un candidat en dessous de 15%, si elle n’en a pas deux. » Au milieu de tout ceci se trouve une question indiscrète: « savoir si le président sera en mesure d’être candidat. Des troubles sociaux suffisamment durables et puissants pourraient compromettre sa candidature. C’est le scénario redouté. »

Reproduire un schéma à l’américaine

Cependant, des murmures parlent d’une possible coalition entre le président de la république et son premier ministre pour 2022 « L’étiage réel de Macron dans les sondages ne dépasse pas 16%, il risque donc d’avoir de grosses surprises au second tour. Sauf s’il propose un vrai ticket à l’américaine avec Jean Castex, qui resterait à Matignon après 2022. Il aurait la bénédiction des sarkozystes ! », selon un proche de Sarkozy que Emmanuel doit prendre en considération lui que l’on dit « obsédé par sa réélection ».