Elizabeth II : cette chose “effrayante” que Diana n’aurait jamais dû faire selon la reine

Les relations entre Elizabeth II et Lady Diana figuraient parmi les plus complexes de la famille royale anglaise. Sa défunte belle-fille aurait commis une faute “effrayante”.

Avec la monarque Elizabeth II, le droit à l’erreur n’existe pas. Les membres de la famille royale d’Angleterre doivent adopter un comportement exemplaire. Mais à l’époque, la rebelle Lady Diana n’en a que faire de lui plaire. En 1995, l’épouse du prince Charles, dont elle est alors séparée, accorde un entretien à la BBC. Sans foi ni loi, l’aristocrate anglaise se laisse aller à quelques confidences. En dévoilant les coulisses du palais et les dessous de sa relation chancelante, la princesse de Galles règle ses comptes.

Quand Lady Di évoque son union avec Charles de Galles, la mère des princes William et Harry apporte une précision. “Nous étions trois dans ce mariage”, lance-t-elle. Sans vergogne, la princesse confirme les relations extraconjugales de son mari. Puis elle met en cause sa capacité à régner : “Je connais sa personnalité, je pense que ce « top job » lui apporterait d’énormes contraintes, et je ne sais pas s’il pourrait s’y adapter.” Ce discours franc et sincère, écouté par 20 millions de personnes, rend furieuse la souveraine.

Une multiple infraction au protocole

Vingt-cinq ans plus tard, Channel 5 revient sur cet entretien marquant. Le 11 octobre prochain, la chaîne diffusera le documentaire “Diana : L’interview qui a choqué le monde”, produit par Rogan Productions. Face caméra, l’ancien gouverneur de la BBC, Sir Richard Eyre, se souvient de la réaction d’Elizabeth II. D’après elle, l’interview était “effrayante”. “J’ai déjeuné avec la Reine peu de temps après et elle m’a dit spontanément : « Comment vont les choses à la BBC ?” et j’ai répondu : « Oh, bien, très bien ». Et elle m’a répondu : « C’est une chose terrible à faire, une chose terrible que ma belle-fille a faite”, raconte-t-il.

la meldiction de la famille royale s’est abattue sur Lady DI

Le 31 mai, le groupe de hackers Anonymous a fait sensation sur Twitter après avoir révélé des actes de corruption présumés du gouvernement américain et, en outre, certains crimes comme celui dont aurait été victime la princesse Diana de Galles.

Selon le récit de l’OpDeathEaters, qui est réapparu ces derniers jours après le meurtre de George Floydl’ex-femme du prince Charles aurait été assassinée par la royauté britannique en août 1997, ce qui n’était pas un accident, comme le prétendent les autorités.