Dieudonné s’est vu dernièrement supprimer son compte Facebook ainsi que sa chaîne Youtube. Désormais, c’est au tour de l’application TikTok de le bannir, a annoncé le délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT. Non Stop People vous en dit plus.

Dieudonné et son incitation à la haine

Après Youtube, Facebook et Instagram, c’est au tour de l’application TikTok de bannir l’humoriste Dieudonné. Le délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT, Frédéric Potier, a annoncé sur Twitter ce lundi 10 août la nouvelle en saluant « la décision de TikTok France de bannir Dieudonné de son réseau ». Le Préfet a ensuite rebondi sur cette éviction pour inviter Twitter à faire de même et bannir le polémiste. Le lundi 3 août, Facebook a supprimé définitivement les pages Facebook et Instagram de l’humoriste, quelques semaines après la fermeture de sa chaîne YouTube.

Banni de tous les réseaux sociaux !

Suivi par plus d’un million de personnes sur le réseau social de Mark Zuckerberg, Dieudonné a été banni à cause de ses « contenus se moquant des victimes de la Shoah » et « termes déshumanisants à l’encontre des Juifs », a rapporté l’AFP. Un porte-parole de Facebook a alors expliqué que le polémiste a été « banni de manière permanente », en soulignant que « les individus et organisations qui attaquent les autres sur la base de ce qu’ils sont n’ont pas leur place sur Facebook ou sur Instagram ».
Après avoir été condamnée pour une chanson antisémite et dans le viseur pour des insultes racistes ou antisémites, la chaîne Youtube de Dieudonné a aussi été supprimée. En plus de ses condamnations pour injure raciale, apologie d’actes de terrorisme ou encore fraude fiscale, c’est donc un nouveau revers pour le polémiste qui fait face au renforcement du règlement sur les réseaux sociaux face aux discours haineux.