GRIPPE OU COVID-19 : LA RÉPONSE

Alors que le coronavirus continue de faire des victimes dans le monde. La grippe ainsi que le rhume vont bientôt faire leur apparition en ce début d’automne. Comment donc faire la différence entre ces trois maladies qui partagent plusieurs symptômes. Réponses.

Covid-19

Heureusement, la plupart des personnes infectées par le nouveau coronavirus demeurent asymptomatiques ou développement une forme légère à modérée de la maladie et guérissent souvent sans hospitalisation. Toutefois, une minorité non négligeable de personnes contaminées développement plusieurs symptômes, dont les plus fréquents sont la fièvre, la toux sèche et la fatigue, indique l’Organisation mondiale de la Santé.

Des symptômes mois fréquents ont été relevés par les médecins tels que des courbatures, des maux de gorge, la diarrhée, la conjonctivite, les maux de tête, la perte de l’odorat et du goût ou encore des éruptions cutanée. En cas de retard dans la détection de la maladie, des symptômes graves peuvent surgir tels que des difficultés respiratoires, des sensations d’oppression, des douleurs au niveau de la poitrine, la perte d’élocution ou de motricité.

Grippe saisonnière

La grippe saisonnière présente beaucoup de similitudes avec le covid-19. Les deux maladies se manifestent notamment par des symptômes respiratoires. Mais contrairement au covid-19, la période d’incubation de la grippe saisonnière est beaucoup plus courte avec souvent l’apparition brutale d’une forte fièvre, de toux (généralement sèche), de migraines, de douleurs musculaires et articulaires, de malaise général, de maux de gorge et d’écoulement nasal, indique l’OMS. Mais heureusement, la plupart des sujets guérissent en une semaine sans avoir besoin de traitement médical, assure l’organisation.

Rhume

Le rhume partage également des symptômes similaires à la grippe saisonnière et au covid-19, tels que le mal de gorge et la fièvre, bien que ce dernier symptôme soit beaucoup plus léger chez les patients atteints d’un rhume. Idem pour les maux de tête, douleurs et courbatures qui sont également partagés par les sujets atteints d’un rhûmes mais dont l’intensité reste faible.