Charlotte Gainsbourg a accordé une entrevue explosive au sujet de sur son père, Serge Gainsbourg, au journal britannique The Guardian.

Des blessures indélébiles

Si Serge Gainsbourg est considéré comme étant l’un des plus grands artistes français, il est également l’un des plus controversés. En effet, le chanteur se délectait véritablement de la provocation, comme en témoigne presque la totalité de sa discographie. Charlotte Gainsbourg est revenue sur le succès légendaire de son père, mais aussi ses blessures qui l’ont profondément marqué : « Il a été blessé par beaucoup de choses. Beaucoup d’antisémitisme durant sa vie. »

La compagne d’ Yvan Attal raconte que lorsque Serge Gainsbourg a sorti une version reggae de La Marseillaise. Mais certaines voix critiques l’ont accusées de chercher les attaques antisémites en « voulant se faire de l’argent sur l’hymne national ». La fille de Serge Gainsbourg explique également que la carrière du chanteur aurait beaucoup souffert s’il avait commencé celle-ci dans le monde des réseaux sociaux d’aujourd’hui : « Cela comptait beaucoup pour lui ce que les gens ressentaient, ce qu’ils pensaient, lorsqu’on le critiquait », déclare la mère de famille de trois enfants.

Charlotte Gainsbourg, une sensibilité à fleur de peau

Charlotte Gainsbourg n’a aucun doute sur le fait que son papa n’aurait pas fait du tout la même carrière de nos jours. « Il aurait été critiqué pour chacun de ses gestes », a imaginé l’actrice de 49 ans, vue notamment dans les films L’Effrontée, Prête-moi ta main, Antichrist ou encore Melancholia, avant de livrer un constat très critique de la société actuelle.

« Tout est si politiquement correct maintenant. Si ennuyeux. Tellement attendu. Tout le monde a peur de ce qui se passerait si l’on va trop loin », estime-t-elle. Charlotte Gainsbourg souligne que les hommes ont tout particulièrement des raisons d’avoir peur. « Quelques tweets et c’est fini… leur carrière est terminée », a lamenté la fille de l’actrice Jane Birkin.