Anthony Delon avait été interpelé dans les années 80. Le comédien s’est replongé dans cette période de sa vie où il avait été écroué en prison pour vol. Confidences inédites lors d’un entretien avec Paris Match.

Anthony Delon raconte les circonstances de son arrestation

Anthony Delon a fait un tour dans son passé. En effet, Le comédien s’est confié lors d’un entretien dans Paris Match. Le fils du célèbre Alain Delon parle de son petit frère, le benjamin de la fratrie Alain-Fabien Delon et établie une comparaison entre leurs éducations respectifs. Cependant, pour Anthony Delon, la différence d’âge entre eux a eu de l’impacte. Notamment en ce qui concerne leur mental, parlant de son interpellation il y a 37 ans alors qu’il conduisait une voiture de marque BMW volée.

En plus de la voiture volée, Anthony Delon avait sur lui une arme, un pistolet automatique appartenant à son pote Bruno Sulak. Un très grand voyou Algérien pour qui la prison n’a plus de secret. Il y a séjourné à plusieurs reprises pour diverses raisons.
« J’ai été élevé à l’ancienne, déclare Anthony dans Paris Match. A 18 ans, je pense que j’étais plus solide, plus adulte. Il aurait mal supporté une incarcération à Bois-d’Arcy. » Une allusion à son passage en prison, dans le centre pour mineur.

« J’avais l’impression d’être dans un polar »

Anthony Delon raconte dans son autobiographie, « Le Premier Maillon » sorti aux éditions Michel Lafon en 2008 combien il espérait que son père Alain Delon le sauve lors des visites au parloir de l’établissement pénitencier.

« J’avais l’impression d’être dans un polar de Jean-Pierre Melville. À chaque silence, je m’attendais à ce qu’il me dise : sois prêt, demain 16 h, pendant la promenade, mur Est de la cour, un hélico viendra t’arracher… Je m’occupe de tout. »
Le séjour en prison a apparemment permis à Anthony de mettre ses idées en place. Car juste à sa sortie, le fils d’Alain Delon se lancera dans l’entrepreneuriat, la tête pleine d’idées. Anthony vie aujourd’hui avec sa fiancé Sveva Alviti une actrice italienne.