Alexandre Brasseur a accepté de parler à coeur ouvert de son père Claude Brasseur mais aussi de sa mère Michèle Cambon dans les colonnes de Paris Match ce mercredi 30 décembre.

Le 22 décembre dernier, l’AFP annonçait la mort de Claude Brasseur à l’âge de 84 ans. « Claude Brasseur est décédé ce jour dans la paix et la sérénité entouré des siens. Il n’a pas été victime du Covid », a indiqué son agent Elisabeth Tanner. Une semaine après, de nombreuses stars étaient réunies; à l’église de Saint-Roch à Paris pour ses obsèques.

Très discret depuis la mort de son père, Alexandre Brasseur a supprimé son compte Instagram afin de pouvoir faire son deuil en toute tranquillité. Il a cependant accepté de parler à coeur ouvert dans les colonnes de Paris Match ce mercredi 30 décembre. L’occasion pour l’acteur d’évoquer sa mère, Michèle Cambon. « Ma mère Mimi, une sainte, a été la femme de sa vie pendant plus de cinquante ans », raconte-t-il d’abord. « Elle est restée avec lui et lui a offert l’amour fou jusqu’au bout »; affirme-t-il avant de conclure en disant : « Mon père a été choyé, caressé, dorloté et entouré. Je souhaite à tous de pouvoir partir comme il est parti ».

Dans cette tribune, la star de Demain nous appartient a souhaité rendre un dernier hommage à son père. Il a ainsi expliqué : « Claude a vécu pleinement, effrontément. Il a souvent été persuadé que je le jugeais. Je n’ai jamais jugé mon père. À sa place, peut-être que, parfois, j’aurais fait pire. On ne doit pas juger, on doit chercher à comprendre, à accepter ». Il a également mentionné l’amour qu’il portait à celui-ci :  » J’ai aimé mon père sans condition. Je me souviendrai toujours de la chaleur de ses mains quand il vibrait. Il était brûlant. Il était vivant ».

Pour l’instant, les causes de la mort de Claude Brasseur sont toujours inconnues. Cependant, Alexandre Brasseur n’a pas hésité à revenir sur les dernières années de la vie de celui-ci : « Il y a trois ans et demi, il y a eu des soucis de santé. La vie a rattrapé cet homme bon, cet épicurien, ce travailleur acharné », révèle-t-il d’abord. Il confie ensuite que son père a récemment perdu « son ami de toujours, Pierre Bénichou » et qu’après cette perte, l’acteur de 49 ans avait l’impression que son père était « vraiment seul ». Son seul réconfort était « ses petits-enfants qui lui donnaient la force nécessaire pour reprendre le chemin des plateaux et de la scène ». Un texte bouleversant qui permet d’en découvrir un peu plus sur cet acteur très aimé du public français.

Un discours émouvant